Perce-Neige Kamouraska

Perce-Neige est le service d’entraide et d’accompagnement de l’Association du cancer de l’Est du Québec offert dans le Kamouraska par la Fondation André-Côté.

Le service Perce-Neige est offert gratuitement par des bénévoles sélectionnés pour leurs attitudes aidantes. Il vise à soutenir les personnes atteintes de cancer et leurs proches à toutes les étapes de la maladie. Dans le Kamouraska, il s’adresse également aux personnes atteintes de toute autre maladie incurables.

Les bénévoles reçoivent une formation continue par le biais de différentes activités telles que : des cours de base en entraide et accompagnement, des rencontres de bénévoles, des conférences et des journées de ressourcement.

Logo Perce-Neige Kamouraska

Rôles et responsabilités des bénévoles

Les bénévoles Perce-Neige apportent soutien et réconfort aux personnes malades et aux proches qui en font la demande. Ils cheminent avec eux dans un climat de respect et de confidentialité, en apportant un complément à l’action de la famille et des amis. Ils peuvent, par exemple :

  • appeler pour prendre des nouvelles, échanger ou tout simplement écouter;
  • rencontrer les personnes dans leur milieu de vie;
  • remettre gratuitement les publications de l’Association du cancer de l’Est du Québec : le Guide d’information et d’orientation pour les personnes touchées par le cancer et le Guide de soutien pour les proches « Accompagner ceux qu’on aime » (en fin de vie);
  • permettre aux proches de sortir ou de se reposer pour quelques heures;
  • aider à trouver les ressources pouvant répondre à d’autres besoins.

Cependant, les bénévoles Perce-Neige n’assument pas les tâches suivantes :

  • les soins médicaux;
  • certains soins d’hygiène comme le bain;
  • l’entretien ménager;
  • la préparation de repas.

 

Rôle de la coordonnatrice

Sous l’autorité de la Fondation André-Côté, la coordonnatrice veille au bon fonctionnement du service Perce-Neige. Elle voit au recrutement et à la formation des bénévoles, et s’occupe d’informer la population des services offerts par Perce-Neige. Elle reçoit les demandes d’accompagnement, fait les références et le jumelage entre la personne bénévole et la personne qui a besoin d’aide, et assure le suivi.

En tout temps, le respect et la confidentialité sont au cœur du soutien donné par Perce-Neige.

Vous pouvez joindre la coordonnatrice, Jessie Caron, au 418 856-4066, poste 2.

En cas d’absence, laissez-lui un message sur la boîte vocale et elle se fera un plaisir de vous rappeler dans les plus brefs délais ou composez le 418 714-2155.

Par courriel au services@fondationandrecote.ca

Territoire desservi

Le service Perce-Neige dessert toutes les localités de la MRC de Kamouraska ainsi que Saint-Roch-des-Aulnaies et Sainte-Louise.

 

Témoignages

« La main tendue, le cœur à l’écoute, un bénévole Perce-Neige a cheminé avec nous dans le difficile passage obligé menant au décès d’un être aimé.

Attentif à la souffrance de notre sœur mourante, respectueux de notre peine et de nos questionnements, il a su nous apporter soutien et apaisement.

Son support discret et sa communion à notre deuil nous ont aidés à vivre avec sérénité le grand mystère du mourir.

L’attachement que nous portons toujours à ce bénévole témoigne de la complicité vécue en des heures difficiles. »

Une famille reconnaissante

 

« Il est difficile de confier un être cher malade et en fin de vie à des inconnus. Ma tante, veuve et sans enfants, désirait demeurer chez elle le plus longtemps possible à Saint-Alexandre.

Sa santé nécessitait une présence constante à ses côtés, 24 heures sur 24. Nous avions besoin d’aide, car la famille ne pouvait plus combler les heures nécessaires à son confort. Alors, nous avons fait appel au service Perce-Neige Kamouraska. Nous avons eu le plaisir de côtoyer des personnes très réconfortantes, attentionnées, disponibles et à l’écoute de ses besoins.

Je tiens donc à exprimer toute ma reconnaissance aux bénévoles Perce-Neige Kamouraska. Grâce à leur présence et à leur support, nous avons pu réaliser le désir de ma tante. »

Diane Bernier, Mont-Carmel